Kisangani/Esu: Unikis, la 2e tranche destinée à la rehabilitation des homes complexe Elungu et Village koli débloquée.

Laurent Kangisa Par Laurent Kangisa 52 Views

Abandonnés durant plus au moins 5 ans, la rehabilitation des homes des étudiants de l’université de Kisangani, Complexe Elungu et village Koli annoncée.
C’est ce qu’on peut retenir de la visite d’évaluation de travaux de réhabilitation de ces homes du conseiller au bureau d’études du ministre de finances du gouvernement central, Fontaine Mangala ce mardi 17 octobre 2023.
Sous les explications du recteur de l’Université de Kisangani le professeur Jean Faustin Bongilo Boendi, le conseiller du ministre de finances a visité ces deux homes.
Le complexe Elungu qui avait été réhabilité partiellement par la caritas diocésaine de l’archidiocèse de Kisangani sur fonds de la présidence de la République ne présente plus le visage d’un bâtiment en réhabilitation. Dans certaines chambres, les portes sont à moitié abîmées, pas de fenêtres; le site est envahi par des hautes herbes, etc.
Au village Koli, qui lui, n’avait pas connu le début de travaux de réhabilitation, la situation est catastrophique. La toiture de certains blocs menacent de céder, pas de plafond dans les chambres, les portes sont presque toutes abîmées, les installations sanitaires bouchées et comme au complexe Elungu, ici aussi le home est envahi par les hautes herbes.
A ce jour, ces homes sont occupés par quelques étudiants qui en assurent la garde.
Touché par l’etat que présente ces homes où habitaient plusieurs dignitaires de ce pays durant leurs vies estudiantines, Fontaine Mangala déclare avoir été envoyé par le ministre Nicolas Kazadi pour venir voir ce qui a été fait et ce qui reste à faire. Il annonce par la même occasion que le ministre de Finances a déjà débloqué le fonds nécessaire pour la poursuite et la finalisation de travaux. Le montant de ce fonds n’a pas été dévoilé à la presse.
Les travaux de réhabilitation de ces deux homes avaient démarrés par le complexe Elungu au second semestre de 2019 pour une durée de trois mois mais 5 ans après, les travaux ne sont jamais finis. La caritas diocésaine qui exécutait les travaux, évoque l’insuffisance de moyens financiers mis à sa disposition.
Le comité de gestion de l’université de Kisangani de son côté, plaidait auprès de la présidence de la Reublique de revoir à la hausse le budget de réhabilitation de ces homes en y incluant le frais d’équipement notamment les mobiliers.
Ces homes d’une capacité d’accueil respectif de tout au plus 500 et 100 personnes logeaient plus de 2000 étudiants de toutes les institutions d’enseignement supérieur et universitaires de la place, des élèves et de non étudiants.
Les sites échappaient au contrôle et à la gestion de l’Université de Kisangani.
Ils étaient devenus les lieux par excellence de refuges de certains malfaiteurs et où se planifiaient tous les mauvais coups contre l’université de Kisangani surtout au complexe Elungu.
Pour preuve, lors de déguerpissement de ces pensionnaires, les armes à feu ont été retrouvées dans le home et les différents mouvements de revendications des étudiants dont le plus grave est la menace d’incendier le bâtiment administratif en 2019 où les étudiants qui revendiquaient la baisse de frais d’étude avaient brûlés les engins( véhicules et motos) des enseignants et des agents administratifs trouvés dans la cours de ce bâtiment et séquestrés les agents en les enfermant pendant plusieurs heures dans les bureaux.
Les manifestants étaient allés même menacer certains enseignants, leurs epouses et enfants qui habitent la cité universitaire.
Acte jamais connu dans l’histoire des manifestations ou revendication des étudiants de l’université de Kisangani.
Cette manifestation avait provoqué le déplacement du chef de l’état Félix Antoine Tshisekedi à l’université de Kisangani quelques mois plus tard.
C’est à l’occasion qu’il avait annoncé la réhabilitation de ces homes.
5 ans après, en pleine periode pré électorale et où l’arrivée du chef de l’Etat est annoncée à Kisangani, le gouvernement décidé enfin de débloquer le fonds pour la poursuite de travaux de réhabilitation de ces homes.
Pour certains observateurs politiques de Kisangani, le choix de l’université n’est pas fortuit. L’université sa population est constituée en majorité des jeunes pas n’importe lequel, une jeunesse instruite capable d’influencer les autres catégories de la population aussi la réhabilitation de ces homes sera un argument de campagne de l’actuel chef de l’Etat, lui même candidat à sa propre succession à la présidence de la République et quand on sait que le bilan de sa première législature dans la Tshopo est mitigé.
Laurent Kangisa.

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *