Kisangani/Campagne présidentielle: Adolphe Muzito sollicite le vote des Tshoplais pour reconstruire la RDC.

Laurent Kangisa Par Laurent Kangisa 69 Views

Je viens solliciter le vote de la population de la ville de Kisangani pour que je puisse libérer le pays de l’occupation actuelle, de la pauvreté, de la misère par la reconstruction et l’intégration nationale. Ce sont les premiers mots du candidat Adolphe Muzito à sa descente d’avion à l’aéroport de Bangboka de Kisangani ce dimanche 10 décembre 2023.
Le candidat numéro 24 en provenance de Mbuji Mayi est accompagné de son épouse. Il arrive enfin au chef lieu de la province de la Tshopo après deux reports de voyage suite au problème de transport, révèle ce dernier.


Contrairement aux autres candidats présidents, Adolphe Muzito a choisi la commune de Mangobo pour s’adresser à la population de Kisangani à la commune Makiso centre des institutions provinciales, comme ses challengers qui sont deja passes par Kisangani.
La place dit Casablanca au quartier Luguara était plein de monde. Ici, le candidat numéro 24 a déploré les attaques que se font les candidats présidents devant le public au lieu de présenter leurs projets de société.
Pour ce qui est de son parti, le nouvel élan dispose d’un programme de reconstruction de la RDC. Sans trop donner de détail sur ce programme, Adolphe Muzito fixe rendez vous à la population de Kisangani à l’université populaire prévue ce lundi 11 décembre 2023. Université au cours de laquelle, il va présenter son programme et répondre aux questions des participants.
Néanmoins, l’initiateur du parti nouvel élan, candidat numéro 24 a révélé que son programme propose un budget qui s’étale sur 10 ans bien que la durée du mandat d’un président de la République en RDC est de 5 ans.
 » Personne ne peut reconstruire ce pays en 5 ans, nous, si nous sommes élu, nous allons posé les jalons et celui qui va nous succéder poursuivra l’œuvre amorcée », précise Adolphe Muzito.
Er de renchérir,
 » une parti notre budget proviendra de l’emprunt extérieur. Aujourd’hui, la RDC n’a plus de dettes, c’est grâce à nous. C’est à notre avènement à la primauté comme chef du gouvernement que nous qui avions apuré la dette laissée par le régime Mobutu. Une dette de 14 milliards de dollars Américains. Les dettes que nous allons prendre, ça ne sera pas pour les bouffer mais pour reconstruire notre pays. Les pays occidentaux se sont développés grâce aux dettes. A titre d’exemple, nous devons reconstruire 58.000 km de route, plus de 6.000 km de rail et 30.000 mégawatts d’électricité. »
Le candidat numéro 24 demande à la population de lui accorder ses suffrages afin de concrétiser son programme pour le bien être du peuple Congolais.
Auparavant, l’initiateur du parti Nouvel Élan et premier ministre honoraire a précisé qu’il était à la cité pour palper du doigt la réalité de vie du peuple Congolais.
Aussi Adolphe Muzito a expliqué le pourquoi de son refus d’être transporté à Tipoyi.Une pratique de domination héritée des colonisateurs belges malheureusement copiée par les politiciens. Il déconseille à ses cadres d’user de telle pratiques et à la population de ne plus le faire car c’est elle, la population qui est le chef de ces politiciens, qui viennent demander du travaille auprès d’elle.
Avant de ceder le micro au président urbain de nouvel élan Kisangani pour la présentation des candidats, Adolphe Muzito avait présenter au public son épouse Chantal Ngalula
Laurent Kangisa.

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *