Kisangani/Société civile: Le groupe de travail sur la décentralisation et les élections au chevet du comité consultatif pour le règlement de conflits coutumiers.

Laurent Kangisa Par Laurent Kangisa 100 Views

Le comité consultatif des règlements des conflits coutumiers est une structure qui regroupe les chefs coutumiers. Il a entre autre pour mission, régler les conflits à caractère coutumier. Cette structure malgré son importance, est en veilleuse depuis longtemps alors que sur le terrain la situation sécuritaire ne fait que se dégrader.
Situation sécuritaire due notamment au conflit de limites entre communautés, le conflit entre le chef coutumier et les communautes locales et peuple autochtones suite à la cession ou attribution des terres ou forêt aux exploitants par les chefs coutumiers sans consulter la communauté, le conflit de succession et bien d’autre.
C’est dans cette optique que le groupement de travail sur la décentralisation et les élections Gtde en partenariat avec l’ONG Tropenbos RDC rappelle les chefs coutumiers de leur rôle dans la résolution de ces conflits. C’était au cours d’un atelier d’un jour tenue ce lundi 21 août 2023 dans la salle du centre de pastorale.


Au total 15 chefs coutumiers venus de territoires de Bafwasende, Ubundu et Usangi , quelques acteurs de la société civile et les chefs de division des affaires coutumières et de la décentralisation participent à cet atelier de formation qui a pour objectif principal, redynamiser le comité consultatif de règlement de conflits coutumiers mais aussi sensibiliser les chefs traditionnels sur l’intérêt de préserver les forêts et les terres au bénéfice des peuples autochtones et communautés locales également, susciter l’engagement des uns et des autres à adopter le principe de collégialité pour gérer durablement les superficies forestières accrues et pour diminuer, en nombre et en intensité, les conflits liés aux ressources naturelles.
Sa majesté Jean Marie Mbelo Lisaliko, chef coutumier de Yalikoka mboso dans le territoire d’Isangi est conscient du rôle du comité consultatif de resolution de conflits coutumiers dans la préservation de la paix mais évoque le manque de moyen financier comme principal frein au fonctionnement de leur comité. Il salut le travail abattu par ce comité dans la résolution du conflit de pouvoir coutumier à Bolomboki, un village Topoke dans le territoire d’Isangi.
Aujourd’hui faute de moyen, le comité assiste impuissant devant l’ampleur que prend le conflit entre les communautés Lengola et Mbole.
Laurent Kangisa.

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *