Santé : Le management de NZANZA continue à payer, MSF est de retour au Bas-Uele

Redaction Par Redaction 118 Views

La province du Bas-uele fait face actuellement à nombreux défis d’ordre sanitaire et humanitaire avec la présence notamment des réfugiés centrafricains qui fuient l’insécurité dans leur pays ainsi que des épidémies. Ce tableau sombre préoccupe au plus haut niveau le gouverneur de la province du Bas-uele, le professeur Jean-Robert NZANZA Bombiti qui frappe à toutes les portes des partenaires techniques et financiers. MSF Suisse repond à l’appel en signant un protocole d’entente avec la division provinciale de la santé du Bas-Uélé en fin mai 2023.

Un document de 17 pages, ce Protocole d’entente conclu entre la division provinciale de la santé du Bas-Uélé et l’organisation internationale humanitaire Médecins Sans Frontières – Suisse pour la réalisation du projet  » Appui aux réponses aux urgences sanitaires et humanitaires dans la province du Bas-uele ».
Ainsi, MSF et DPS ont défini comme objectif général du projet de répondre promptement aux urgences sanitaires et humanitaires dans la province du Bas-uele afin de contribuer à la réduction de la morbidité et de la mortalité.
Le projet consiste à implémenter et ou faciliter des réponses d’urgences rapides géographiquement ciblées dans les zones de santé de la DPS autour notamment, mais exclusivement, des scénarios suivants :
– rougeole,
– Méningite,
– Fièvre jaune,
– Choléra,
– Ebola,
– Peste pulmonaire,
– COVID – 19,
– Déplacements de populations ( conflits et catastrophes naturelles)
– Soutien aux populations sinistrées ( ex. Inondations)
– Paludisme et malnutrition ( transversal sur chaque scénario)
– Afflux de blessés,
– Monkey Pox,
– Crise nutritionnelle.
Selon ledit document, le projet comprend aussi :
– Une surveillance épidémiologique accrue des zones sujettes aux épidémies;
– Une surveillance du contexte humanitaire ( conflits, catastrophes naturelles conduisant au déplacement de populations);
– Les missions exploratoires et les interventions ( prise en charge médicale, vaccination réactive, vaccination préventive, la promotion de la santé en termes de communication et sensibilisation et de Wash, distribution, …).

Engagements communs entre MSF et DPS, c’est de :
– reconnaître la gratuité des soins comme un principe d’intervention fondamental pour la prise en charge des patients, tout en respectant la politique sanitaire en vigueur dans le pays ;
– offrir un accès à une prise en charge gratuite et de qualité ;
– rechercher activement les patients répondant à la définition des cas dans le cadre du projet ;
– renforcer les compétences du personnel médical et paramédical du projet au travers des formations et des supervisions formatives régulières, par l’équipe MSF et l’équipe cadre de la province du Bas-uele ;
– collaborer selon la stratégie définie lors d’une intervention ;
– s’assurer que la présente intervention n’est pas une duplication par rapport aux autres appuis apportés par d’autres partenaires déjà présents dans les aires de santé appuyées.
A noter ce protocole d’entente porte la signature de Docteur Nicole KUMBOLANI, chef de la division provinciale de la santé du Bas-Uélé et pour Médecins sans Frontières, c’est Jean BOURGES, chef de Mission en RDC.

Rédaction

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *