Kisangani/ conflit Mbole-Lengola: Le prof Faustin Lokinda dénonce le complot monté contre sa personne l’accusant comme un des instigateurs de ce conflit.

Laurent Kangisa Par Laurent Kangisa 307 Views

Le conflit interethnique entre les Lengola et Mbole est entrain de prendre une autre allure qui risque d’embraser la région alerte un notable Mbole. Selon lui, une guerre ethnique( terme utilisé) entre les deux communautés serait en preparation et partirait de la route Lubutu. Quatre noms de politiciens, en majorité du parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie Pprd de Joseph Kabila sont cités comme auteurs et financiers de ce mouvement en gestation.
parmi lesquels celui du professeur Faustin Lokinda, ancien conseiller spécial en charge de l’environnement et agriculture du président Kabila.


En dehors du pays pour raison de santé, le prof Faustin Lokinda nie toute implication de près ou de loin dans ce conflit. Il considère cela, de complot contre sa personne pour sa fidélité et loyauté au chef de l’Etat honoraire.
Un complot selon lui monté de toute pièce par certains membres de cette communauté. Il s’agit principalement de ceux la avec qui, ils ont évolué au sein du front commun pour le Congo FFC et qui se retrouvent aujourd’hui avec le président Félix Tshisekedi au sein de l’Union sacrée pour la nation.
Ces derniers craindraient un retour en force sur la scène politique de ceux qui sont restés loyaux à Kabila en cas de négociation politique si jamais, il n’y a pas élection comme cela se dit dans certaines officines politiques.
L’ancien conseiller principal à la présidence de la République sous le régime Kabila considère ce complot monté par les personnes, que lui, a toujours soutenu depuis son engagement politique comme de la pire trahison.
Ce conflit entre les membres des communautés Lengola et Mbole des villages de la périphérie de la ville de Kisangani, déclenché au mois de février 2023 pour un problème de vente de forêt, s’étend aujourd’hui vers des villages situés à plus de 70 km de Kisangani et connait l’intrusion d’autres communautés non concernées par le conflit.
Laurent Kangisa.

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *