Kisangani/Esu: Isc-Kisangani, des réformes annoncées pour redorer le blason de cette institution dés l’année académique 2023-2024.

Laurent Kangisa Par Laurent Kangisa 132 Views

L’institut supérieur de commerce Isc Kisangani vient de déverser sur le marché d’emploi 356 licenciés et gradués parmi lesquels les premiers produits de sa filière de gestion des ressources humaines. Les autres laureats sont des filieres comptabilité et finances, fiscalité, douane et assisse, ménagement, banque, microfinance et assurance, logistique et entreprenariat.
Ce nombre ramène à 7.355 gradués et 2.154 licenciés le nombre de cadres formés par cette institution en 41 ans d’existence.
Des cadres qui aujourd’hui ne sont plus en mesure de satisfaire les besoins réels du pays déplore le directeur général de cette institution le prof associé Jean Claude Esuka, qui, dans son discours de politique générale s’est apaisanti sur la question de la qualité de formation du système éducatif de la RDC.
Un système de formation qui est au rabais reconnaissent les observateurs.
Au niveau universitaire, la formation a perdue de sa substance indique le DG de l’Isc.
Les raisons de cette baisse du niveau de la formation sont multiples. Entre autre, la démotivation des enseignants à tous les niveaux, la mauvaise qualité des infrastructures de formation, le programme inadapté, l’inadéquation entre la formation et l’emploi enfin l’émergence des anti valeurs sous toutes leurs formes.
D’où l’appel du directeur général de l’institut supérieur de commerce de Kisangani à chaque acteur se trouvant dans la pyramide de la gouvernance de notre système éducatif a apporté sa pierre à l’édifice afin de redorer l’image de l’enseignement en Rdc.
Ceci constitue un défi que se fixe le comité de gestion de l’Isc Kisangani dirigé par le prof Jean Claude Esuka.
Pour atteindre cet objectif, plusieurs réformes sont annoncées. Il s’agit de l’innovation du mode de gouvernance, l’application stricte des textes régissant le secteur de l’enseignement supérieur et universitaire, les inspections pédagogique, l’audit académique, la mise en place des stratégies d’encadrement des étudiants. La désacralisation des évaluations fait également partie des stratégies arrêtées. Selon le prof JC Esuka, les évaluations vont devenir des instances d’objectivité, d’excellence où l’on jauge le niveau de formation des apprenants où seul les méritants seront couronnés.
En ce qui concerne les travaux de fin d’étude des étudiants, le projet de mécanisme de traçabilité de recherche est entrain d’être monté. Il sera question ici aux dires de directeur général de cette institution, d’authentification des fiches des données de recherche des étudiants et de la mise en place d’un logiciel interne d’anti plagiat.
Sur le plan académique, des l’année académique 2023-2024 dont le lancement est annoncé pour le 13 novembre prochain, les enseignements vont être organisés en trois sections à savoir:
– Sciences commerciales
– Sciences informatiques
– Sciences administratives et secrétariat de direction.
Certaines filières seront mises en veilleuse. Filières jugées non viables et ici le DG ne les a pas cité.
Relever le niveau de formation implique aussi la formation des enseignants quand o. Sait que l’Isc Kisangani be compte que 7 professeurs a these à temps plein.

C’est dans ce sens que cette institution mène un programme de relèvement académique en appuyant les étudiants de 3e cycle par le paiement ddee frais d’étude, de frais de depot de mémoire d’étude supérieur DES et ou de thèse.
Aussi, le comité de gestion de cette institution promet de veiller durant son mandat à l’éthique et a la conscience des étudiants.
Auparavant, le directeur général de cette institution qui a pris en cours ce train de l’Isc après son déraillement a expliqué l’atmosphère et le contexte de la nomination de la nouvelle équipe à la tête de cette institution avec comme mission de refaire la confiance entre les différents membres de cette communauté qui était déchiré. Aujourd’hui chose faite comme en témoigne l’organisation dans la sérénité cette double cérémonie de collation de grades académiques et de clôture de l’année académique 2023- 2024, a indiqué le directeur général de cette institution d’enseignement supérieur et universitaire.
Laurent Kangisa.

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *