Kisangani: Revue de la presse du vendredi 28 juillet 2023.

Laurent Kangisa Par Laurent Kangisa 98 Views

 

L’ Actualité de médias parus ce 28 juillet 2023 reste dominé par la conférence de presse co-anime par les gouverneurs Madeleine NKOMBA et sa collegue Rita BOLA de MAI-NDOMBE et celle de Jordan SAIDI, activiste pro démocratie.
A ce sujet, Dépêches de la Tshopo.com titre, Kisangani: Les gouverneurs Madeleine NIKOMBA de la Tshopo et Rita BOLA en conférence de presse promettent à FATSHI Béton. Dans ses lignes, la consoeurs indiqué qu la réélection du président de la République, Félix Antoine TSHISEKEDI Tshilombo reste l’objectif principal du caucus des femmes gouverneures de la RDC. Sa présidente, Rita BOLA l’a dit ce jeudi à la fin de sa visite dans la Tshopo, une province dirigée par une femme Madeleine NIKOMBA Sabangu. Celle ci a profité de la présence de sa collègue pour présenter les réalisations de ses promesses dans le cadre de sa vision TSHOPO IL FAUT EBONGA à savoir l’électricité, les routes et le stade Lumumba :

Aujourd’hui la centrale hydroélectrique de la Tshopo est visitée par les techniciens venus des Barrages d’Inga, de zongo et d’autres techniciens de Kinshasa sont à Kisangani pour sa réhabilitation. La province a mis la main dans la poche.
D’ici mi-août, la population boyomaise sera dans la joie d’avoir au moins 12 mégawatts. Donc, fini les délestages intempestifs.
Nous avons promis les routes, la ville de Kisangani est transformée en chantiers. Il y a des chantiers des routes.
Nous avons décidé d’ouvrir les routes de desserte agricole pour permettre que les denrées alimentaires ne soient plus rares sur le marché de Kisangani notamment la route de Maleke, la route de bac Lindi en chantier, Aspiro, espace 3000 jusqu’au Plateau boyoma. »
En parlant du stade Lumumba, Madeleine NIKOMBA Sabangu précise qu’après le coup d’envoi des travaux donné, il sera complètement réhabilité. Se réjouit la gouverneure de la Tshopo.
Dans ce même registre, Singamwambe.info, titre, Kisangani, un grand chantier , satisfaction de la présidente du caucus des femmes gouverneurs de la RDC en fin mission de travail dans le chef lieu de la Tshopo. Le journal la satisfaction de la présidente du caucus des femmes gouverneure s de réalisations de sa collègue de la Tshopo en seulement une année de gestion. Et de poursuivre,
Électricité, Voirie urbaine, Stade Lumumba, trois promesses fermes tenues par la gouverneure de la Tshopo, Madeleine Nikomba Sabangu. C’est un record, c’est le moins que l’on puisse dire à cette étape de la gestion de la province de la Tshopo jamais égalé par ses prédécesseurs.
Kis24.info parle de la fin de spéculations autour de la taxe conventionnelle pour la reconstruction. Le fonds généré par cette taxe qui fait couler ancre et salive, paye les dettes de 3.500.000 $ contractée par les prédécesseurs de NIKOMBA.
Toujours dans ce chapitre de réalisations de la cheffe de l’exécutif provincial, les médias se sont intéressés au point de vue de Jordan SAIDI, acteur de la société civile qui qualifie NIKOMBA de pierre angulaire qui manquait à la reconstruction de la Tshopo.
Lumière News titre dans sa parution, NIKOMBA, la Jeanne d’Arc de la Tshopo, qui réussit là où les prétendus expérimentés ont échoué. Lâche Jordan SAIDI. Ce media cité quelques une de réalisations de Nikomba.
✓ La dotation des engins roulants et autres équipements importants à la police nationale congolaise ;
✓ La réhabilitation de la route Simi-Simi ;
✓ L’achat de deux véhicules anti-incendie
✓ La réhabilitation du tronçon routier allant du parking Lubutu jusqu’à l’université de Cepromad;
✓ La réhabilitation de la route Kandangba;
✓ La réhabilitation de la 18e Avenue Kabondo jusqu’à la transversale ;
✓ La construction du pont Katchuya dans la commune Kisangani ;
✓ La réhabilitation de la route Aspiro jusqu’au croisement Christ-Roi ;
✓ L’achat du robot roulage, le premier dans l’histoire de la Tshopo ;
✓ La modernisation du tronçon routier Hellénique jusqu’à la Beltexco.
Ces réalisations sont aussi à lire dans les lignes de dépêches de la Tshopo citant Jordan SAIDI, conclut que
 » Toutes ces réalisations inédites poussent beaucoup
à dire, non sans raison que Madame Nikomba Sabangu était la pierre
triangulaire qui manquait pour la reconstruction de la Tshopo. »
Ce point de vue d’un farouche il y a peu de la gestion de l’exécutif NIKOMBA pousse Boyomainfo.com de se demander si ce changement de discours à 180 degré n’est pas lié aux nouvelles fonctions occupées par ces derniers au sein de l’agence nationale des
motards du Congo ANMC, partenaire du gouvernement.

Rendons nous à présent à l’enseignement supérieur et universitaire où Congo2.Org, parle de cette formation sur la rédaction d’un article scientifique a l’intention des enseignants de l’institut de Bâtiment et de travaux publics IBTP/ Kisangani. Cela en prélude du lancement de la revue Congolaise de l’ingenierie et de l’innovation. Une formation assurée par le directeur général de cette institution, le prof Sylvain ALONGO, le jeudi 27 juillet 2023.
De son côté, Kis24.info parle de la prise de fonction de nouveaux directeurs généraux de l’Uso Lokutu et Ubundu. Ils ont été installés par le directeur général de l ‘Isc Kisangani en sa qualité du président à l’intérim de la conférence de chefs d’établissements de l’ESU Tshopo.
En culture Boyomainfo.com dans sa parution de ce jeudi annonce la 2 édition du festival au delà des étoiles pour ce samedi.
En dehors de la province de la Tshopo, Congo1.org revient sur le procès de 7 officiers de FARDC pour trafic d’armes et autres griefs. Ils étaient présentes ce jeudi devant l’auditorat de Bunia.
Parmi eux, 7 officiers de l’armée, principalement des colonels. 4 policiers, tous operant à Djugu, dont le commandant PCR et celui du commissariat de la PNC Mongbwalu et 6 autres civilles.
Terminons cette revue de presse par la province de Haut uele où Rfmtv.net parle du premier contact entre le médecin inspecteur et le personnel soignant medecins et non médecins de certaines structures médicales du chef lieu de cette province. A cette occasion, il les a sensibilisé sur le rôle et la mission de l’inspection provinciale de la santé.

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *