Santé : La grande ville de Kisangani ne compte que 17% des donneurs bénévoles de sang, docteur Chérubin MBONGO tire la sonnette d’alarme

Redaction Par Redaction 99 Views

En marge de la commémoration ce 14 juin 2023 de la journée mondiale des donneurs de sang, le coordonnateur du centre provincial de transfusion sanguine dans la Tshopo a échangé ce mardi avec la presse boyomaise.
Occasion pour le docteur Chérubin MBONGO de rappeler les missions du centre de transfusion sanguine à savoir rendre disponible et accessible le sang de qualité et en quantité suffisante pour répondre aux besoins de toute personne en situation d’anémie.
La commémoration de la journée mondiale des donneurs bénévoles de sang, précise-t-il, c’est pour rendre hommages aux donneurs bénévoles de sang, c’est-à-dire les personnes qui donnent par leur acte salvateur et n’attendent rien en retour.
C’est une journée pour sensibiliser les personnes qui ne donnent pas à devenir des donneurs bénévoles de sang, accroître le nombre des bénévoles.

 » Aujourd’hui pour couvrir les besoins de la ville de Kisangani, on a besoin de 2300 donneurs bénévoles de sang réguliers, malheureusement, il y a seulement 400 donneurs bénévoles disponibles. Ce qui représente 17%. C’est-à-dire que s’il y a 100 malades qui ont besoin de sang, seulement 17 qui seront servis. Parce ce que on n’a pas suffisamment de donneurs bénévoles de sang. Il faut une vaste campagne de sensibilisation » ajoute le docteur Chérubin MBONGO. Dans le cadre de la vaste campagne de sensibilisation, la coordination provinciale du centre de transfusion sanguine a déjà tenu des séances à l’ISTM, ISP, Mairie de la ville de Kisangani pour créer des clubs des donneurs bénévoles de sang. Cette sensibilisation doit s’étendre dans des églises et dans d’autres structures.

Quant à la question des journalistes sur les critères pour devenir donneur bénévole de sang, docteur Chérubin MBONGO les énumère :  » il faut être en bonne santé, être dans la tranche d’âge qui va de 18 à 65 ans. Les albinos peuvent donner leur sang. Par contre, ne peut être donneur bénévole de sang, un mineur, une personne qui pèse moins de 50 kilogrammes, une femme enceinte ou en période de menstruation, une personne alcoolique, une personne souffrant d’une maladie chronique, une personne drépanocytaire, quelqu’un qui mène une vie à risque, qui a un taux bas d’hémoglobine. »

Il faut préciser que l’altruisme et le bénévolat font partie de l’éthique des donneurs bénévoles de sang.
Tout en précisant que l’obtention du sang est gratuite, le coordonnateur provincial du centre de transfusion sanguine qui s’inscrit dans la vision du chef de l’État sur la couverture santé universelle éclaire l’opinion publique sur le fait que les poches utilisées pour conserver le sang coûtent 15$. Docteur Chérubin MBONGO saisit l’occasion pour lancer un appel aux partenaires techniques et financiers d’appuyer le centre provincial de la transfusion sanguine qui fait face à de nombreux défis pour son fonctionnement.

« Sang plasma, partageons la vie, donnons souvent » est le thème retenu pour la commémoration de la journée mondiale des donneurs bénévoles de sang pour 2023.

FROK

4 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *