Tshopo : Madeleine NIKOMBA et Theoveul LOTIKA sur la route SIMISIMI, le député provincial dissipe le malentendu et déplore la contre performance de la session de Mars 2023

Redaction Par Redaction 155 Views

 

C’est un 30 juin particulier pour le député provincial Theoveul LOTIKA Likwela. Avant de s’envoler pour Kinshasa, la capitale congolaise, le président de la commission PAJ à l’assemblée provinciale de la Tshopo tient un échange à bâton rompu avec la presse boyomaise dans sa résidence.
Parmi les sujets abordés, il y a le bilan de la session ordinaire de mars qui a fermé ses portes le jeudi 29 juin 2023. Pour l’honorable Theoveul LOTIKA Likwela, la moisson n’a pas été abondante pour cette avant dernière session de la législature 2019 – 2023. Car, plusieurs matières importantes retenues dans le calendrier de la session n’ont pas été alignées pour être examinées et adoptées suite à l’indisponibilité des membres du bureau de l’organe délibérant provincial :  » Tout au long de la session, il était difficile de trouver deux ou trois membres du bureau présents à Kisangani.
Parce que le règlement exige la présence de trois membres du bureau pour présider les plénières et dans ces trois membres, on doit avoir la présence soit du président ou de vice-président, car ce sont les deux qui sont habilités à présider les plénières. »

Hon LOTIKA devant la presse

Outre les plénières protocolaires consacrées à la cérémonie d’ouverture et de clôture, seules cinq plénières ont effectivement eu lieu.
La première était consacrée à l’adoption du calendrier des matières de la session; la deuxième axée sur la Question orale avec débat adressée au ministre provincial de l’intérieur initiée par l’honorable Theoveul LOTIKA Likwela sur l’insécurité dans la ville de Kisangani ; la troisième s’est penchée sur la présentation des propositions des édits initiées par l’honorable Philippe MASIKINI Kamango; la quatrième avait trait à la réplique du ministre provincial de l’intérieur relative à la question orale avec débat initiée par l’honorable Theoveul LOTIKA Likwela et enfin une cinquième portait sur l’audition du rapport de la commission qui a enquêté sur l’installation des stations services dans la ville de Kisangani , commission présidée par l’honorable Theoveul LOTIKA Likwela.
C’est le goût de l’inachevé qui l’anime. Il est resté dans sa soif.  » Et si l’on comptabilise les matières traitées : Ce ne sont des matières proposées par moi qui sont passées sur les cinq plénières, » affirme-t-il.
L’honorable Theoveul LOTIKA Likwela a aussi été Président d’une grande commission d’enquête parlementaire sur la société LIBELA qui a nécessité un voyage jusqu’à PANGA. Le rapport a été déposé au bureau mais suite à l’indisponibilité des membres du bureau, il n’a pas été présenté à la représentation du peuple au cours d’une plénière.

RELATION LA GOUVERNEURE MADELEINE NIKOMBA ET L’HONORABLE THEOVEUL LOTIKA LIKWELA.

 

A la suite de la visite effectuée par la gouverneure Madeleine NIKOMBA Sabangu accompagnée par le député provincial Theoveul LOTIKA Likwela sur le tronçon routier menant vers le beach BAC LINDI, cette visite a suscité plusieurs réactions. Des commentaires vont dans un sens comme dans un autre, surtout quand on se rappelle ce qui s’est passé lors de la saga judiciaire ayant suivi l’élection du gouverneur et vice-gouverneur dans la province de la Tshopo avant l’ordonnance présidentielle portant investiture de Madeleine NIKOMBA Sabangu.

Répondant à la question de la presse, l’honorable Theoveul LOTIKA Likwela a tenu à remettre la pendule à l’heure:  » Lorsqu’on a investi madame la gouverneure, j’avais tenu une conférence de presse au cours de laquelle j’avais dit que nous sommes devant les évidences : c’est elle notre autorité désormais malgré tout ce qui s’était passé, malgré tout ce que vous connaissez juridiquement.
Nous sommes devant une évidence, Il y a une ordonnance présidentielle. Elle sera gouverneure et moi je vais rester dans ma peau de député provincial. Je jouerai mon rôle parlementaire et elle doit jouer son rôle de l’exécutif provincial. »
Et de poursuivre :
 » Elle est venue à l’assemblée provinciale dans une conférence des présidents mais aussi dans une réunion à huis-clos, j’ai eu un problème à exposer comme parlementaire sur la dégradation de la route SIMISIMI dans le tronçon compris entre le petit marché ASPIRO et le beach LINDI.
J’en ai profité pour dire à la gouverneure de province de songer à cette population. Parce qu’il y a une grande société, SEP CONGO, qui achemine le carburant vers le centre ville.
Elle m’a dit qu’elle prend en compte cette revendication et lorsqu’il y aura des moyens, elle ferait quelque chose. Elle est venue pour la deuxième fois, je lui ai expliqué de nouveau devant témoins.Elle m’a dit que le jour où elle sera prête, nous irons ensemble parce que c’est dans ma base.
Donc, j’avais plaidé comme député provincial.
Voilà pourquoi nous sommes partis avec Madame le gouverneur jusqu’a la rivière Lindi pour inspecter la route. C’est la raison de notre visite avec Madame la gouverneure à Lindi. Et Ce n’est pas pour la première fois qu’on se voit avec elle. Elle vient toujours à l’assemblée provinciale et on se salue, nous ne sommes pas d’ennemis. »

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *