Tshopo/ Politique: Afdc-A et Aedc, seuls les candidats sénateurs et gouverneur désignés par Modeste Bahati Lukwebo seront considérés .

Laurent Kangisa Par Laurent Kangisa 296 Views

En cette période des élections au second degré où la gestion des ambitions et des cas d’indiscipline de certains cadres des partis politiques sont frequents; le secrétaire national adjoint en charge du processus électoral au sein de l’alliance des forces démocratiques du Congo et alliés Afdc A, Sthya Bulaya fixe l’opinion sur la personne ayant qualité de désigner les candidats du regroupement Afdc A et de l’alliance de l’essor pour la démocratie au Congo Aedc.
Seule l’autorité morale, le professeur Modeste Bahati Lukwebo dispose du pouvoir de désigner les candidats sénateurs , gouverneurs et vice gouverneur pour le compte de ce regroupement politique.
Dans une déclaration lue à la presse ce mercredi 21 février 2024, ce haut cadre de l’Afdc A, précise que toute autre candidature n’ayant pas la bénédiction de leur autorité morale sera invalidé, déclare Sthya Bulaya.
Le secrétaire national adjoint en charge du processus électoral appelle par ailleurs, les potentiels candidats à l’un ou l’autre de ces scrutins d’une part et les députés provinciaux de leur regroupement d’autre part de se conformer au principe de la fidélité, de discipline et du respect des consignes.
Cela suivant les recommandations prises lors du séminaires idéologiques des élus nationaux, provinciaux et municipaux de ce regroupement tenue dans la salle de conférence Perpétue de Kinshasa le 31 janvier 2024 et du contenu de la décision politique du 10 février 2024 fusionnant les regroupements Afdc-A et Aedc. Réunion de la conférence des présidents tenue à l’hôtel Kimpesky toujours à Kinshasa.
Cette déclaration de mise en garde est une façon de contrôler en amont les cadres de ce regroupement qui vont tenter de se rebeller estiment certains observateurs de la scène politique de la Tshopo.
Pour ces observateurs politiques, il s’agit là des gardes fous pour ce regroupement politique de peur de connaître le sort du parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie pprd alors parti du camp présidentiel qui avait perdu les élections de gouverneur et vice gouverneur en province Orientale en 2012.
Laurent Kangisa.

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *