Tshopo/Société civile: La synergie des avocats pour le développement durable défére en justice l’Etat Congolais comme seul responsable du conflit entre LENGOLA et MBOLE.

Laurent Kangisa Par Laurent Kangisa 157 Views

La synergie des avocats pour le développement durable SADD en partenariat avec la nouvelle dynamique de la société civile a traversé ce mardi 08 août 2023, le fleuve Congo pour la commune Lubunga où elle est allée compatir au malheur qui frappe cette population suite au conflit Lengola- Mbole. Les vrais auteurs de ce conflit continuent à circuler librement déplore maître Patient BISELENGE. Et persiste, pour dire que la vraie cause de ce conflit est la signature de vingt contrat d’une valeur de 4.000 hectares en faveur de la société Agro pastorale du Congo GAPCongo.
¶ Nous avons demandé depuis le 15 mai à madame le gouverneur d’annuler ces actes. Comme elle refuse, nous allons passés à la vitesse supérieure en saisissant la justice¶ a déclaré Patient BISELENGE à un échantillon de la population de cette commune.
Les responsables de conflit entre les Lengola et les Mbole ne resterons pas impunis a martelé le président de la synergie des avocats pour le développement durable. Déjà à partir de la semaine prochaine, notre organisation et notre partenaire allons portés plainte contre la société Agro pastorale GAP Congo, l’Etat Congolais, le gouvernement provincial et le conservateur de titres immobiliers Kisangani Sud au tribunal de grande instance de Kisangani en civile et en pénal, le parquet général près la cour de cassation.
On ne comprend plus ce qui se passe avec la présentation de présumés criminels, d’ailleurs parmi eux, il y a des innocents et puis leur jugement tarde alors qu’il était annoncé depuis longtemps par le porte parole du gouvernement provincial. Et pourquoi, elles ne sont toujours pas jugées. Patient BISELENGE parle de l’interférence de Madame le gouverneur dans les décisions de la justice. Il évoque en plus de ce cas, celui de la succession AKAFOMO où la cheffe de l’exécutif provincial serait entrain de bloquer l’exécution du jugement dans l’affaire de la vente de la maison située en face de la prison centrale.
Le président de l’association SAUTI YA LUBUNGA, qui a accueilli cette délégation, salut l’initiative de ces deux organisations mais fustige le traitement dont à subit son organisation lors du passage du vice premier ministre, ministre de l’intérieur ici à Kisangani où elle n’a pas été reçue alors que c’est son organisation qui était la première a alerté les autorités sur le drame de ce conflit. Un conflit qui a causé selon Héritier ISOMELA plus de 60 morts et des milliers de déplacés jusqu’à ce jour.
Laurent KANGISA.

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *