Kisangani/ Campagne électorale : Le candidat député national numéro 168, le prof Alphonse Maindo lance sa campagne ce samedi 02 décembre 2023.

Laurent Kangisa Par Laurent Kangisa 105 Views

Le professeur Alphonse Maindo Monga Ngonga, candidat député national numéro 168 dans la circonscription de la ville de Kisangani sur la liste d’appel patriotique a lancé ce samedi 02 décembre 2023 sa campagne électorale.
Cette campagne a démarré par une marche de ses sympathisants partie de sa résidence de Gmb dans la commune de la Makiso pour aboutir au belvédère où un point de presse était tenu. Point de presse au cours duquel, le prof Alphonse Maindo a donné les motivations qui le poussent aujourd’hui de quitter la société civile pour la politique.
 » Le pays va mal, voire très mal. Le temps est venu enfin de prendre notre pays en main, de mettre l’excellence au service de la nation, la science au service du peuple.
Le temps est venu de dégager les médiocres »déclare t- il.
Le pays est au bord du gouffre.
Tous les indicateurs sont au rouge.
Le tableau de la gestion du pays est sombre. Cette gestion se caractérise notamment par les violations répétées et caractérisées des lois et textes réglementaires y compris la constitution, les violations massives de droits humains qui se manifestent par les assassinats et arrestations arbitraires des opposants politiques, des militants de la société civile et des journalistes.
Le bradage et prédation des ressources naturelles.
Sur le plan sécuritaire, la balkanisation est déjà une réalité, la promotion et la nomination des auteurs présumés de crimes graves à des postes de responsabilités.
La faim fait rage , la maladie decime , l’école et l’université devenues des industries de fabrication de la médiocrité à grande échelle, déplore le candidat Alphonse Maindo.
Le temps est venu de retirer la gestion du pays des mains des personnes inexpertes, des charlatans, des vendeurs d’illusions, de voleurs et des médiocres poursuit le candidat numéro 168.
Il est vrai, notre présent est déjà écris mais notre avenir dépend de ce que nous allons décidés aujourd’hui fait savoir le prof Alphonse Maindo.
Ce jeune professeur né et grandi dans la commune de Kabondo et ancien bourgmestre de cette commune se dit indigné et révolté face aux malheurs et aux misères du peuple et à l’insolente incurie de la classe politique.
Comme en 2022 lors de la mobilisation de la population à l’appel patriotique, le candidat numéro 168 demande aux Boyomaises et Boyomais de se mobiliser le 20 décembre 2023 pour lui accorder leurs suffrages.
Bien que conscient du fait que toutes les batteries sont mises en marche pour truquer les élections mais le candidat Maindo croit à la force et à l’engagement de la population.
Il assure cette dernière qu’il ne va pas travailler pour ce régime corbillard. Un régime qu’il a toujours décrié mais pour la population.
Réussir ou pas, mort ou vif, menace de mort ou pas, le candidat numéro 168 rassure de poursuivre son combat. Celui de défendre la population Boyomaise.
Laurent Kangisa.

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *