Kisangani/Campagne présidentielle: Moïse Katumbi lance sa campagne à Kisangani en clouant Félix Tshisekedi au pilori.

Laurent Kangisa Par Laurent Kangisa 354 Views

Le président du parti politique ensemble pour la République, Moïse Katumbi Chapwe a lancé sa campagne électorale ce lundi 20 novembre 2023 ici à Kisangani.
Aussitôt arrivé, le candidat numéro 3 à la présidentielle a présenté son programme intitulé alternative 2024, pour un Congo unie, solidaire et démocratique.
Un programme qui promet de transformer le Congo en corrigeant la gestion de l’actuel régime.
A ce sujet, Moise Katumbi, qualifié d’échec la gestion de cinq de son ancien allié, Félix Antoine Tshisekedi, sur tous les secteurs de la vie publique.
Sur le plan sécuritaire, le régime actuel n’a pas réussi à restaurer l’autorité de l’Etat sur l’ensemble du pays.
La guerre se poursuit à l’Est du pays, au Katanga, en l’Ituri malgré l’intervention des armées étrangères.
l’insécurité s’est installée dans les villes jadis sécurisée telles que Kwamouth dans le Mai-ndombe et à Kisangani dans la Tshopo où la commune de Lubunga est vendue, déclare t- il.
Sur le plan des infrastructures, c’est l’échec total.
Kisangani n’a pas des routes.
La route nationale numéro 4 , Kisangani- Ituri est abandonnée.
Le social n’en parlons pas.
Le coût de vie est devenu chère.
Les policiers, les militaires, les enseignants et les fonctionnaires sont sous payés.
Il n’y a pas de l’électricité dans le pays.
En cinq ans, le régime actuel n’ a augmenté qu’e d’un pourcent le taux d’électrification du pays selon le rapport de la Banque Mondiale.
A Kisangani par exemple, construire une nouvelle centrale est un petit problème souligne le candidat Katumbi.
Bref l’actuel régime a basé sa politique sur des promesses fait savoir l’ancien allié de Tshisekedi.
L’heure n’est aux promesses.
Il faut dire au revoir à ce régime, qui veut attribuer son échec à nous, déclare Moïse Katumbi.
L’échec de l’actuel régime n’est- il pas partagé, quand on sait qu’ensemble pour la République a aussi participé à la gestion du pays bien qu’il se soit retiré récemment?
Nous sommes capables de remettre la paix en RDC en terminant cette guerre qui a longtemps duré. Cela avec nos vaillants militaires.
Il suffit tout simplement les faire confiance et de mieux les motiver.
Je ne dis pas de choses au hasard, souvenez vous de ma gestion de la province du Katanga, les militaires et policiers avaient une prime spéciale et nous avons réussi à mettre fin à l’insécurité dans cette province en peu de temps, rappelle le candidat numéro 4.
En plus de la restauration de l’autorité de l’Etat sur l’ensemble du territoire national, le candidat Moïse Katumbi promet l’amélioration du social de Congolais, l’électrification du pays, la réduction du taux de chômage et la réhabilitation des infrastructures.
Confiant de remporter ces élections, après le ralliement en sa faveur d’Augustin Matata Ponyo, de Seth Kikuni et de France Diongo, Moise Katumbi demande au peuple Congolais de participer nombreux aux élections du 20 décembre prochain et surtout d’être vigilant pour ne pas connaître la situation de 2018.
Il faut dire qu’en ce début de la campagne la bataille s’annonce rude entre l’opposition avec a la tête Moise Katumbi et l’union sacrée, la plate forme politique au pouvoir avec à sa tête Félix Antoine Tshisekedi, qui malgré son bilan mitigé de cinq ans, bénéficie de l’appui de leaders politiques de presque toutes les provinces.
Laurent Kangisa.

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *