Kisangani/Esu: L’Unesco dote le projet faire de la réserve de biosphère de Yangambi un pôle d’excellence sur le climat et la biodiversité des engins roulants.

Laurent Kangisa Par Laurent Kangisa 220 Views

Le représentant pays de l’Unesco en RDC, docteur Isaise Barreto de Rosa a remis ce mardi 22 août 2023:des engins roulants au projet  »faire de la réserve de biosphère de Yangambi un pôle d’excellence sur le climat et la biodiversité ». Il s’agit de deux jeeps 4×4 de marque Land Cruiser et de dix motos Yamaha AG.
Le centre de surveillance de la biodiversité de l’université de Kisangani qui a Monté ce projet et l’université de Gent de Belgique qui travaille sur place à Yangambi ont reçu chacun une jeep et 5 motos .


En remettant ces engins roulants, l’UNESCO croit qu’ils vont renforcer la capacité des scientifiques à surveiller et à protéger la biodiversité.
¶ Ces véhicules serviront simplement au mode de transport. Ils agiront comme des catalyseurs du changement

permettant au SCB de mener a bien son travail vital de manière efficace et plus efficient¶ déclarait Docteur Isaise.
Le directeur à l’intérim du centre de surveillance de la biodiversité CSB, le prof Dieudonné Upoki a précisé que ces engins vont accroître la capacité de son centre à déployer suffisamment des scientifiques sur le terrain. Ceci dans le but d’accomplir la mission de recherche attendue du CSB en tant que centre de recherche à vocation internationale.
Le travail attendu du centre de surveillance de la biodiversité dans ce projet, est de réaliser l’étude de base sur l’état de la biodiversité dans la réserve de biosphère de Yangambi. Aussi de fournir des données nécessaires pour une surveillance biologique dans cette réserve.
Le recteur de l’Université de Kisangani qui a réceptionné ces engins au compte du centre de surveillance de la biodiversité, a salué ce partenariat avec l’Unesco mais, le professeur Jean Faustin Bongilo veut à ce que le comité de gestion de l’Unikis participe à la gouvernance de ce projet.
Le rôle du comité de gestion de l’unikis ne doit pas se limiter à signer les invitations lancées aux partenaires. La gestion du CSB doit être transparente a -t- il déclaré.
Au sujet du personnel qui va travailler dans ce projet, le recteur attire l’attention du responsable du CSB que ceux ci doivent être des agents de l’université de Kisangani. De cette manière ils seront soumis au statut de l’agent de l’administration de l’enseignement supérieur et universitaire, pour éviter tout désagrément causer le plus souvent par des personnes qui ne sont pas de l’Université à la fin de projet.
Le recteur de l’unikis conclu en demandant aux utilisateurs de ces engins d’en faire bon usage pour le bien du centre de surveillance de la biodiversité.
Ce projet d’un coût de plus de deux millions de dollars financé par l’Unesco est conjointement exécuté par le CSB, l’université de Gent de Belgique, l’institut facultaire agronomique de Yangambi IFA, l’Inera, Eraift et le musée royal de Belgique.
L’Unesco dans le cadre de ce projet appui trois piliers essentiels qui sont la recherche scientifique, la protection de la biodiversité et la promotion de l’économie verte.
Laurent Kangisa.

1 Comment
  • Howdy just wanted to give you a quick heads up. The words in your post seem to be running off the screen in Internet explorer. I’m not sure if this is a formatting issue or something to do with internet browser compatibility but I figured I’d post to let you know. The style and design look great though! Hope you get the problem fixed soon. Cheers

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *