Kisangani/Grève à la Dgrpt: Le sénateur Lady Yangotikala tacle Madeleine Nikomba.

Laurent Kangisa Par Laurent Kangisa 51 Views

La situation d’impaiement que connait les agents de la direction générale des recettes de la province de la Tshopo Dgrpt est anormale.
Déclaration du candidat à la députation nationale dans la ville de Kisangani, le sénateur Docteur Lady Yangotikala au cours de son point de presse tenu ce samedi 23 décembre 2023 à l’hôtel Rwenzori à Kisangani.
Plus de 20 mois d’arriérés, c’est inhumain alors que la régie génére de l’argent. Dire qu’il n’y a pas l’argent, c’est faux. C’est chaque jour que la province réalise des entrées, a-t-il déclaré.
Et de se demander ; le matin quand ils viennent au boulot ont-ils le courage de regarder droit aux yeux ces pères et mères de familles qu’ils maintiennent des mois et de mois sans être payés?s’interroge le sénateur Lady Yangotikala.
Ces agents après un mouvement de grève de près d’un mois sans succès viennent de reprendre le travail la semaine du 18 decembre 2023.
L’ élu des élus de la Tshopo, fustige le comportement des différents gouverneurs qui ont dirigé la Tshopo et qui sont candidats députés nationaux aujourd’hui.
Avec cette déclaration, sommes nous entrain d’assister au divorce du mariage entre le sénateur Lady Yangotikala et l’actuelle gouverneure de la Tshopo; que lui, a remplacé au sénat et dont il s’est battu bec et ongle pour qu’elle soit à la tête de la province?
Ou bien est-il déçu de la gestion de la province par Madeleine Nikomba ou encore, c’est une stratégie pour lui de se faire une santé politique ou doit on comprendre que c’est une façon pour lui de se laver ou se dédouaner pour le tort causé aux Tshopolais ou encore une façon pour lui de dire qu’il n’est pas responsable du bilan de gestion de Nikomba, ou c’est le début de combat de leadership au niveau provincial ?
Surtout quand on sait que les deux acteurs évoluent dans des partis politiques différents bien que tous de la majorité présidentielle.
Laurent Kangisa

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *