Kisangani: L’Ong Kongo River sensibilise les opérateurs culturels sur l’importance des forêts du bassin du Congo.

Laurent Kangisa Par Laurent Kangisa 29 Views

l’ONG Kongo River restitue depuis ce mardi 30 avril 2024, les travaux du conclave sur le bassin du Congo aux opérateurs culturels et artistes de la ville Kisangani.
Conclave tenu du 22 au 24 Avril 2024 à Kinshasa.
Les scientifiques, les chercheurs, les populations autochtones, les artistes et acteurs culturels venus du Cameroun, de la Guinée Équatoriale, du Gabon, de Congo Brazzaville et de la RDC avaient échangés sur la problématique de la conservation et le développement de forêt des populations du bassin du Congo.
Ces travaux étaient subdivisés en deux parties.
La partie scientifique, supervisée par l’Ong Kwetu et la partie culturelle, elle, supervisée par l’Ong Kongo River.
C’est dans cette optique que cette dernière organisation est à Kisangani pour restituer justement aux artistes les grandes décisions de ce conclave.
Cette séance de restitution de deux jours se tient dans la salle de l’espace Américain de l’institut supérieur pédagogique Isp Kisangani.
Au total 30 opérateurs culturels prennent part à ces assisses.
Kongo River attend notamment des opérateurs culturels et artistes l’intégration de la dimension environnementale dans leur expression artistique .
« Le bassin du Congo est le deuxième poumon forestier du monde. A ce sujet, il joue un rôle vital sur l’équilibre des écosystèmes de l’univers », déclare Vincent Nkunda, le président de Kongo River.
Une autre attente est l’apport des artistes à la valorisation, sensibilisation et éducation de la population à comprendre l’importance du bassin du Congo.
La clôture de travaux intervient ce mercredi 01 mai 2024 par un grand concert musical à partir de 16 heures à l’espace Hawaii où deux artistes musiciens de Kisangani vont se produire.
Ce concert sera précédé par la présentation de la pièce du théâtre, le cri du bassin du Congo, par le groupe Taccems.
Cette production aura lieu dans la salle de l’espace Ngoma à 15 heures.
L’entrée à ces deux productions culturelles sont gratuites, précise le président de l’Ong Kongo River.
Ces travaux financés par l’ambassade des Usa en RDC, va se poursuivre sur les réseaux et rassure que d’autres projets qui vont sortir de ces assisses seront implémentés grâce au financement toujours de l’ambassade des Usa, promet Vincent Nkunda.
Laurent Kangisa.

3 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *