Kisangani/Société: Frivao annonce l’opération d’identification des victimes de guerres de Kisangani, une démarche désapprouvée par les concernés.

Laurent Kangisa Par Laurent Kangisa 151 Views

La coordination nationale du fonds spécial de répartition d’indemnisation aux victimes des activités illicites de l’Ouganda en RDC Frivao a tenue ce jeudi 23 novembre 2023 sa première réunion avec les victimes de guerre de Kisangani.
C’est dans une salle de l’aumônerie de jeunes plein comme un oeuf que le coordonnateur national, Mgr François Mwarabu a expliqué aux victimes la procédure à suivre pour être indemnisé. Celle ci commence par l’identification. Il sera question ici de confronter les listes actualisées dont disposent les organisations des victimes à celles des organisations de défense de droit de l’homme, listes élaborées vers les années 2000 juste après la guerre de six jours et la liste de la police judiciaires.
Cette opération aboutira à l’octroi de carte aux vraies victimes de guerre. Ces victimes seront classées en trois catégories.
– La catégorie A, celles qui ont été touchées par balle ou éclat.
– La catégorie B, sont celles qui ont perdu leurs biens( maison ou autre bien)
– La catégorie C, celles qui ont perdu un proche parent.
C’est une étape très importante qui va déterminer le succès ou l’échec de notre action. Si nous la réussissons, c’est fini, l’etape suivante consistera à payer les indemnités aux victimes, a indiqué le coordonnateur national.
Cette opération démarre au début de la semaine prochaine. Elle se fera au niveau des communes sous la direction du rapporteur de Frivao, madame Mimi Mopunga.
Les vraies victimes ainsi identifiées, vont ouvrir chacune un compte bancaire à la Rawbanque .
De ces 65.000.000 $ que verse l’Ouganda durant les cinq ans, 69% sont destinés à l’indemnisation collectives et individuelles, 12% à l’indemnisation pour les pertes des biens et 18% pour la réhabilitation des infrastructures publiques détruites lors de ces différentes guerres.


Les victimes on contesté cette démarche, qu’elles trouvent longue et visent selon elles, à écarter d’autres personnes de la liste.
Aussi, elles sont contre cette répartition de fonds. L’entièreté de l’enveloppe doit revenir aux victimes, déclarent elles.
Il a fallut l’intervention du président du conseil d’administration, Bernard Kalombola pour calmer les esprits surchauffés.
Au cours de ce face à face, le coordonnateur national a également présenté les organes de Frivao qui sont le conseil d’administration, la coordination nationale et le collèges des commissaires aux comptes.
Cet établissement public créée en 2019 et dont les membres ont été nommés en avril 2023 par ordonnance présidentielle fonctionne sous la tutelle des ministères de la justice et de finances. Les délégués de ces ministères sont représentés dans les différents organes de Frivao y compris les experts des nations unies. Son fonctionnement est à charge de l’Etat Congolais, a précisé le coordonnateur national.
Laurent Kangisa.

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *