Kisangani,/Transco: L’agence de Kisangani travaille à perte.

Laurent Kangisa Par Laurent Kangisa 279 Views

La compagnie transport au Congo Transco en sigle est opérationnelle à Kisangani depuis le 24 Avril 2023.
Le service que rend cette compagnie en ce qui concerne le transport en commun n’est plus à démontrer.
Elle exploite 5 lignes ici en ville de Kisangani. Il s’agit des lignes marché central:
– Segama
– Balese
– Mabudu
– marché municipal de mangobo au niveau de Christ roi.
Et enfin Kabondo.
Cette dernière ligne est suspendue pour le moment pour cause de travaux de réhabilitation des routes de cette commune.
Et une ligne suburbain sur l’axe Wanie-Rukula.
En ville, pour une distance de plus au moins 8 km, le prix de la course est fixé à 500fc et suburbain à 5.000 FC et 8.000 FC au delà de Wanie-Rukula.
Le service scolaire est également organisé où le bus amène les élèves à l’école et à la sortie les ramène à la maison, la location de bus aux particuliers pour des manifestations est aussi organisée.
Ces bus long de 13,5 mètres de 47 places assises ont une capacité d’accueil de 100 à 150 personnes.
Selon le chef d’agence de Kisangani, Dady Makambo, ses 5 bus transportent par jour 2000 à 3500 personnes. Pour une recette journalière qui varie entre 1.000.000 à 1.500.000 FC.
Une recette qui est inférieure aux charges de l’agence.
¶ Les recettes réalisées journalierement ne nous permettent pas de supporter les charges de l’agence. Le carburant consomment plus ce que nous produisons. Le coût du carburant par jour est de 1.700.000 FC sans compter l’amortissement et la prise en charge du personnel¶. Nous travaillons à perte conclu le chef d’agence.
Une autre difficulté que rencontre la compagnie Transco, c’est le mauvais état des routes de la voirie urbaine.
Les bus ont été fabriqués pour rouler sur les routes asphaltées mais ici nous roulons sur des routes a terre battue en très mauvais état, c’est la cause d’ailleurs de la suspension des activités sur l’axe Kisangani- wania -Rukuka, déplore Dady Makambo.
Dans ce registre de difficulté, le chef d’agence de Transco relève, l’attaque de bus par certains manifestants, c’est le cas des étudiants de l’université de Kisangani, qui avaient vandalisés le bus pour un problème qui n’avait aucun rapport avec Transco, le mauvais stationnement des motards.
Malgré cette attitude des motards, les chauffeurs de bus Transco n’ont pas encore connus de cas d’accidents de circulation.
Pour cause, le bus Transco roulent à une vitesse de plus au moins 40 Km/heure en 1h pour un trajet de 8 km.
Le souci pour le chef d’agence de Transco est de couvrir toute la ville de Kisangani et ses périphéries mais y arriver , il faut au moins 35 bus estime Dady Makambo.
Laurent Kangisa.

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *