Kisangani: Le prof Paul Gaspard Ngondankoy présente sa proposition de développement de la province de la Tshopo.

Laurent Kangisa Par Laurent Kangisa 263 Views

Le professeur Paul Gaspard Ngandonkoy, enseignant à la faculté de droit de l’université de Kinshasa, directeur de cabinet du premier ministre Jean Michel Sama Lukonde a présenté ce samedi 10 février 2024 sa proposition du plan de développement de la province de la Tshopo.
Ce plan repose sur les défis et perspectives à relever pour voir la province de la Tshopo développé.
Ces perspectives sont :
– L’amélioration du réseau routier. Il s’agit de réhabiliter les routes aussi bien nationale que provinciales et de desserte agricole.
– L’amélioration de la qualité de la vie de la population. L’élu de Yahuma recommandé à ce niveau que l’on dispose d’un système éducatif compétitif, d’une politique de soin de santé de qualité et de mettre à la disposition de la population un habitat décent.
– L’intégration régionale. Il s’agit de la connexion entre les territoires et les territoires au centre ville
– La production agricole. Il ne pas s’agit d’une agriculture d’auto suffisance alimentaire ou une agriculture familiale au contraire une agriculture de grande production qui permettra à la province d’exporter le surplus de sa production
– L’énergie électrique avec la construction de centrales électriques et photovoltaïques.
Cette liste n’est pas exhaustive mais ces défis sont prioritaires aux yeux du prof Paul Gaspard Ngandonkoy. Il suffit d’une petite dose d’optimisme pour relever ces défis, a lâché ce dernier.
D’ailleurs les solutions sont à portée de mains pour les réaliser , fait savoir le directeur de cabinet de l’actuel premier ministre Jean Michel Sama Lukonde. Il s’agit :
1. Du programme de développement local de 145 territoires du chef de l’Etat. Un programme qui vise à impulser le développement à partir de la base.
2. Les six engagements du chef de l’État fait ai peuple Congolais le 20 janvier dernier lors du discours d’investiture. Ces engagements sont:
– créer plus d’emplois
– Protéger le pouvoir d’achat de la population
– Assurer avec plus d’efficacité la sécurité pour tous.
– Intensifier la diversification de l’économie Congolaise
– Garantir plus d’accès aux services de base
– Renforcer l’efficacité des services publics.
A côté de ces opportunités, ce professeur de droit à l’Université de Kinshasa note aussi le renforcement de l’autonomie des provinces par la constitution du pays. Notamment économique, financière et humaines.
Au sujet de la retenue de 40% à la base , par exemple, le prof Paul Gaspard Ngondankoy en sa qualité de juge au conseil d’état se dit prêt à accompagner les provinces en cas de la saisine de la cour constitutionnelle pour rendre effective cette disposition de la constitution.


Cette réflexion, le nouveau élu de Yahuma au niveau national l’a développé au cours de la conférence débat qu’il a animé ce samedi 10 février 2024 à l’amphithéâtre de l’université de Kisangani, sur le thème, la province de la Tshopo au sein de la RDC. Défis et perspectives de son développement intégral.
Laurent Kangisa.

3 Comments
  • Bonjour,
    J’aimerais bien savoir à combien Mr.le professeur, directeur de cabinet du 1er ministre chiffre-t-il la réalisation de son programme de développement de la Tshopo.

  • Je suis ravi du programme de développement de l’Honorable P.G. NGONDAN’KOY, car la TSHOPO a besoin de gens pareils. Bienvenue au Professeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *