Kisangani: Les déplacés internes de conflit Mbole-Lengola du site Saint Gabriel abandonnés par l’Etat Congolais, le curé de la paroisse Saint Gabriel lance un SOS.

Laurent Kangisa Par Laurent Kangisa 146 Views

La situation des déplacés internes de conflit Mbole-Lengola hébergés à la mission Saint Gabriel de Simi-simi va de mal en pis.
Les 2400 déplacés manquent de tout selon le père Gabriel Mbelia, curé de la paroisse Saint Gabriel.
Le lot de problemes c’est notamment:
– La non scolarisation de plus de 700 enfants en âge scolaire malgré les promesses faites par la direction éducationnelle Tshopo 1 et de l’UNICEF.
– la faille observée dans la prise en charge médicale des déplacés dans les structures médicales appuyées par l’OMS. Selon Père Gabriel Mbelia, les déplacés malades admis dans ces structures médicales retournent avec des ordonnances que le site est obligé de payer les médicaments pour eux. Et de s’interroger, où sont passés les médicaments remis à ces structures par l’Oms en faveur de déplacés ?
– le manque des nourritures.
Les déplacés vivent de la générosité des personnes de bonne volonté et de l’église Catholique.


Ce vendredi les membres de la conférence des supérieurs majeurs Cosuma, une structure de l’église catholique qui regroupe tous les religieux qui oeuvrent dans l’archidiocèse de Kisangani, a remis des vivres et non vivres à ces déplacés.
Ce don était constitué des sacs de haricots, du riz, de l’huile, des vêtements, des chaussures et un peu d’argent pour l’achat des médicaments, a fait savoir le révérend frère Pascal Baragata de la congrégation des frères de la charité, chef de cette délégation.
La Cosuma collecte chaque année en cette période de carême de don qu’elle remette aux démunis. Ce don est appelé effort de carême.
Le père curé de la mission Saint Gabriel, remercie la Cosuma pour le geste posé en faveur de ces déplacés et demande aux autres organisations et aux personnes de bonne volonté de continuer à soutenir ces déplacés.
Le révérend Père Gabriel Mbelia fustige l’attitude du gouvernement Congolais qui a abandonné cette population alors que c’est lui, qui a la responsabilité première de prendre en charge ces déplacés.
La premiere et derniere assistance du gouvernement provincial remonte au 10 novembre 2023.
Depuis lors aucun geste du gouvernement malgré le cri d’alarme, déclare ce prêtre du sacré coeur de Jésus.
Ces déplacés sont de cinq villages Kumu situés de l’autre rive du fleuve Congo à la hauteur de la mission Saint Gabriel ayant fui les attaques de leurs villages au mois de novembre 2023 par des personnes se faisant passer de la tribut Mbole.
A ce jour, un calme précaire règne dans deux de ces cinq villages, a signifié le père curé de la paroisse Saint Gabriel.
Laurent Kangisa.

3 Comments
  • you’re truly a just right webmaster. The web site loading velocity is incredible. It seems that you are doing any unique trick. Moreover, The contents are masterpiece. you’ve done a fantastic task in this subject!

  • Thanks for another magnificent article. Where else could anybody get that type of info in such a perfect way of writing? I have a presentation next week, and I am on the look for such information.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *