Revue de la presse de mercredi 26 juillet 2023.

Laurent Kangisa Par Laurent Kangisa 69 Views

« Bataille rude entre élus de 2018 et la campagne zéro élu réélu », indique Singa Mwambe… Revue de presse de la Tshopo du 26 Juillet 2023

Restez au cœur de l’actualité tshopolaise, et allez même au-delà ! Les informations diffusées par les médias en ligne de la province de la Tshopo mardi soir et ce mercredi matin s’intéressent à divers sujets, entre autres la politique, la sécurité, voire même l’enseignement.

A Kisangani, chef-lieu de la province de la Tshopo, la campagne « zéro élu réélu » a pris une autre dimension pendant la période de dépôts des candidatures pour les prochaines législatives. Malgré tout, de leur côté, les élus de 2018 ont réussi à drainer du monde, fait savoir Singamwambe.info. Accompagnés d’une foule immense pour leur dépôts de candidatures, ces élus de 2028 envoient un message fort aux initiateurs de cette campagnes, qui luttent contre le gain de sièges, à nouveau, par ces élus. Entre les deux camps, personne ne semble vouloir abdiquer. La bataille s’annonce donc très rude.

Toujours en politique, Boyomainfo.com s’intéresse, de son côté, à une « cellule des Katumbistes non silencieux/Tshopo installée à Lubunga ». En effet, note ce média, il s’agit d’une structure qui a pour but de propager l’idéologie de l’association Katumbistes non silencieux en République démocratique du Congo, une association chère à Moïse Katumbi Chapwe. A Kisangani, son installation a eu lieu dimanche 23 Juillet dans la commune Lubunga. Son coordonnateur provincial, Josué Musingilwa, a appelé les combattants de Moïse Katumbi à ne pas baisser les bras face aux situations qu’ils traversent afin d’espérer un développement en République démocratique du Congo tout en rendant hommage à Chérubin Okende, porte parole de Ensemble pour la République assassiné lâchement.

La commune Lubunga est sans doute au centre de plusieurs faits en ce début de semaine. Congo1.org y etait pour couvrir le lancement des travaux d’assainissement des routes par les association des présidents pour sauver Lubunga (APSL). Animé par l’esprit du développement, ces derniers ont effectué ce dimanche des travaux du désherbage sur la route allant de la SNCC jusqu’au Lupiya, un lieu longtemps abandonné. Toujours entre les lignes de Congo1, l’on apprend que la Police a mis la main sur 7 présumés malfaiteurs, dans cette même commune, mardi. Ces jeunes hommes sont auteurs des tueries en répétition sur l’axe ubundu à Kisangani.

La plume de Dépêchesdelatshopo.com s’est intéressée à l’arrivée prochaine du Monseigneur Léonard Ndjadi Ndjate, Evêque auxiliaire de l’archidiocèse de Kisangani. Selon le programme arrêté par Mr l’abbé Maximilien Lobanga, coordinateur du comité d’organisation du sacre de Mgr Ndjate, ce dernier devrait atterrir à l’aéroport international de Bangboka, lundi 31 Juillet prochain. Il est demandé aux fidèles des paroisses se trouvant sur l’itinéraire indiqué de se masser le long de la route pour saluer leur évêque auxiliaire. A la cours de la cathédrale Notre-Dame du Très Saint Rosaire, indique Kis24.info de son côté, Mgr Léonard Ndjadi sera accueilli par Son Excellence Mgr Marcel Utembi Tapa Archevêque métropolitain de Kisangani, les curés, les supérieurs des congrégations, le président du conseil d’apostolat des laïcs du Congo, (CALCC), les fidèles et d’autres personnalités.

« Sans numéro matricule, la nomination d’un assistant au poste d’administrateur du budget, au cœur d’un scandale à l’UPN » Lumièrnews.net fait savoir que le Ministre de l’ESU, Muhindo Nzangi vient une fois de plus défrayer la chronique avec la nomination d’une nouvelle unité sans numéro matricule au poste d’administrateur du budget, est au coeur d’un scandale à l’Université nationale pédagogique
(UPN) à Kinshasa. Il s’agit de l’assistant Jean-Paul Kassanga. Cette nomination crée de l’émoi dans le chef de certains personnels scientifiques de cette Alma mater qui ont la peur au ventre sur le rôle que va jouer ce dernier aux côtés de la rectrice Anastasia Masanga dont sa gestion a poussé à l’inspection générale des finances de diligenter une mission de contrôle.

La Commission électorale nationale indépendante (CENI) va bientôt lancer l’opération de délivrance progressive des duplicatas pour les électeurs qui ont perdu leurs cartes et ceux dont les écrits sur les cartes sont illisibles ou effacés, a appris Kabalisolo.com. Cette opération concerne toutes les provinces qui ont connu l’enrôlement, la Tshopoy compris. « L’électeur ayant perdu sa carte d’électeur doit faire attester cette perte auprès d’un officier de police judiciaire qui lui délivre un procès-verbal de perte de la carte d’électeur. Il se présente ensuite à l’antenne de la CENI du ressort de son centre d’inscription muni dudit procès-verbal. Il sera donc appelé à remplir un formulaire de demande de duplicata, si le chef d’antenne de la CENI ou son délégué confirme qu’il était bien inscrit à l’un des centres d’inscription du ressort de l’Antenne » lit-on dans un communiqué de la CENU paru ce mardi 25 Juillet.

Revue de presse réalisée par la Dynamique des Médias en Ligne de la Tshopo (DMLT)

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *