Tshopo: Le personnel féminin de l’Unikis attend de la première ministre Judith Suminwa, la représentativité significative de femmes dans la sphère de prise de décision.

Laurent Kangisa Par Laurent Kangisa 268 Views

Le personnel féminin de l’université de Kisangani avec à sa tête la Révérende sœur professeure Brigitte Anibiloni Sungufue, accueille avec joie, satisfaction et confiance la nouvelle de la nomination de Judith Suminwa Tuluka au poste du premier ministre de la RDC.
La joie de voir le président de la République Félix Antoine Tshisekedi honoré les femmes en nommant pour la première fois de l’histoire du pays l’une d’elles cheffe du gouvernement. Cela en pleine période des activités marquant le mois de la femme.
Aux yeux de la Révérende sœur professeure Brigitte Anibiloni, qui ne cesse, tout au long de ce mois de femmes, de sensibiliser celle-ci à l’engagement et à la détermination au travail, à l’exhortation de la communauté pour investir en la femme car cet investissement est un gage pour le progrès de la société. Aussi, la Révérende sœur Professeure demande aux femmes d’avoir un regard maternel pour le social de la population en les invitant toutes au travail pour une production nationale pouvant être en mesure de servir d’autres nations pour renflouer les devises afin de stabiliser l’économie du pays.
Voilà, c’est une femme qui est nommée première ministre.
Pour elle, cette nomination est la réalisation d’une inspiration prophétique.
Sentiment de satisfaction car cette nomination est le couronnement des combats menés par la femme congolaise pendant plusieurs décennies.
Enfin, un sentiment de confiance en la femme. En sa qualité de mère, sa présence à la primature va marquer une différence dans la gestion de la chose publique.Il y aura l’amélioration de la gouvernance sur toute la ligne. Une gouvernance qui fera son cheval de bataille, la lutte contre la corruption, l’impunité, le népotisme, le tribalisme, le clientélisme et autres valeurs négatives.
Le personnel féminin de l’université de Kisangani par la voix de la Révérende soeur, administrateur de budget compte suffisamment sur la première ministre, à ce que pour cette fois-ci, la représentation de femmes et filles dans les sphères décisionnelles devienne significative.
La Révérende sœur professeur Brigitte Anibiloni en sa qualité de servante de Dieu, conseille à Judith Suminwa Tuluka de prendre pour modèle dans sa gestion les femmes qui ont marqué l’histoire de ce monde par exemple Anuarité Nengapeta et dans la Bible des femmes comme Marthe, Judith et Lydie.

Laurent Kangisa.

98 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *