Unikis: L’administrateur de Budget appelle le personnel féminin de cette institution à l’engagement et détermination au travail.

Laurent Kangisa Par Laurent Kangisa 250 Views

En marge de la journée internationale des droits de la femme, le personnel féminin de l’université de Kisangani a organisé ce samedi 30 mars 2024, une conférence débat à la faculté des sciences de l’université de Kisangani.
Les femmes de toutes les entités de cette institution d’enseignement supérieur et universitaire ont échangé sur deux sujets.


Le premier, investir en faveur de la femme, gage du progrès d’une société. Tiré du thème national, accroître les ressources nécessaires en faveur des femmes et jeunes filles dans la paix pour un Congo paritaire. Thème retenu pour cette 47e édition de la journée de droit de la femme.
Ce sujet était développé par la Révérende sœur professeur Brigitte Anibiloni, administrateur du budget de l’université de Kisangani.
Après avoir peint un tableau peu reluisant de la situation des femmes au travail caractérisé notamment par le pesanteurs culturels, les coutumes rétrogrades et la persistance de préjugés qui continuent à tirer la femme vers le bas.
Ajouté à cela, le harcèlement sexuel aussi bien en milieu scolaire que du travail dont sont victimes les femmes; la Révérende Sœur Brigitte Anibiloni exhorte les femmes travailleuses à l’engagement et à la détermination.
Elles doivent travailler durement en synergie avec leurs collègues hommes pour le rayonnement de leur institution et ainsi mériter la confiance de leurs supérieurs hiérarchiques, indique cette autorité académique.
Un autre frein à l’autonomisation de la femme, c’est sa dépendance économique envers l’homme.
L’autoprise en charge en initiant des activités génératrices des recettes constitue la voie pour se libérer de cette dépendance, déclare cette professeure d’économie.
Un autre remède que la sœur propose aux femmes, c’est la gestion du temps.
La femme doit planifier son temps de travail, pour faire face au déséquilibre observé dans la division du travail où dans la plupart de cas, les femmes et les jeunes filles sont plus surchargées surtout au niveau de la maison.
En plus de charge professionnelle ou scolaire, la femme ou la jeune fille a également des charges ménagères.
La Révérende sœur, en est une illustration fait- elle savoir.


Je suis à la fois supérieure des soeurs au sein de ma congrégation religieuse, enseignante des universités et membre du comité de gestion. Seule la planification de temps me permet de résoudre ce problème, déclare cette unique femme membre du comité de gestion de l’Unikis.
Dans le second sujet, le personnel féminin de l’Unikis était sensibilisé sur la prévention des cancers de sein et du col utérin.
Un sujet développé par docteur Jean Marie, chercheur à la faculté de médecine de l’Université de Kisangani.
La femme travailleuse doit avoir une vision large se justifie la directeur chef de service, Charlie Andiru, membre du comité d’organisation de cette activité, à propos du pourquoi du choix de ces thèmes.
Cette activité a connu la participation du secrétaire général académique, représentant le recteur de l’Université de Kisangani et de quelques femmes leaders de la ville de Kisangani.
Laurent Kangisa.

6 Comments
  • Hey colleague players! I stumbled upon something really distinctive in the world of virtual wagering – gg bet casino. This isn’t your average gambling den; it’s a mixture of inventiveness and stimulation that sets it separate. The activity selection is astonishing, from traditional slot machines to cutting-edge virtual reality experiences. But what actually blew my mind was the gamification aspect – completing assignments, unlocking achievements, it’s like competing a video game within a betting establishment! Believe me, once upon a time you take a step into the cosmos of ggbet, you won’t want to depart. Secure your seatbelt for a playing journey like no other!

  • I have been surfing on-line greater than 3 hours nowadays, but I by no means found any interesting article like yours. It’s beautiful price sufficient for me. Personally, if all site owners and bloggers made just right content as you probably did, the net will likely be a lot more useful than ever before. « No one has the right to destroy another person’s belief by demanding empirical evidence. » by Ann Landers.

  • Wonderful post however , I was wondering if you could write a litte more on this subject? I’d be very thankful if you could elaborate a little bit further. Thanks!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *